Job 4

Élifaz parle à Job : Dieu envoie le malheur pour corriger les humains

1 Alors Élifaz de Téman a pris la parole. Il a dit à Job :

2 « Je n’ose pas te parler, tellement tu es découragé.

Pourtant, je ne peux pas me taire.

3 Toi, tu as conseillé beaucoup de monde.

Tu savais rendre courage aux gens fatigués,

4 tes paroles remettaient debout ceux qui glissaient,

tu relevais ceux qui étaient courbés.

5 Et maintenant que c’est ton tour, te voici découragé.

Quand le malheur te frappe, tu es effrayé.

6 « Toi, l’ami de Dieu, est-ce que tu ne dois pas avoir confiance ?

Est-ce que ta conduite parfaite ne te donne pas bon espoir ?

7 Réfléchis : est-ce que tu as vu des innocents

ou des gens honnêtes tués par le malheur ?

8 Pour moi, j’ai remarqué ceci :

ceux qui cultivent le mal et qui sèment la misère

récoltent le mal et la misère.

9 Quand Dieu souffle sur eux, ils meurent,

quand il brûle de colère, ils disparaissent.

10 Dieu fait taire leurs rugissements de lions et leurs cris de léopards.

Il casse les dents de ces jeunes lions.

11 Alors, le lion meurt parce qu’il n’a rien à manger,

les petits de la lionne partent de tous côtés.

*

12 « J’ai entendu une voix secrète,

mon oreille en a perçu un léger murmure.

13 Ceci s’est passé la nuit, en rêve,

quand les gens dorment profondément.

14 J’étais effrayé, j’avais froid,

tout mon corps tremblait.

15 Une sorte de souffle est passé sur mon visage,

j’étais glacé de peur.

16 Quelqu’un se tenait là debout, je ne le reconnaissais pas.

Une forme était devant mes yeux.

Un silence, puis j’ai entendu sa voix. Elle disait :

17 “Est-ce qu’un être humain peut être juste devant Dieu ?

Est-ce qu’il peut être pur devant celui qui l’a créé ?

18 Regarde : Dieu ne fait pas confiance à ses anges,

il critique les fautes de ses serviteurs.

19 Alors comment peut-il faire confiance aux humains ?

En effet, ils ont été créés à partir de l’argile, et leur corps n’est que poussière.

On peut les écraser comme une mouche.

20 On peut les détruire en moins d’une journée.

Ils disparaissent pour toujours, personne n’y fait attention.

21 Le fil qui les retenait à la vie est cassé.

Ils meurent sans avoir obtenu la sagesse.”

—https://d1b84921e69nmq.cloudfront.net/419/32k/JOB/4-56f3480a5c50df8043e908d54074ca41.mp3?version_id=133—

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

two × 3 =