Lettre aux Galates 2

L’accord des apôtres à Jérusalem

1 Puis, 14 ans après, je suis retourné à Jérusalem avec Barnabas, j’ai pris aussi Tite avec moi.

2 J’y suis retourné parce que Dieu m’avait dit de le faire. À Jérusalem, j’ai présenté aux chrétiens la Bonne Nouvelle que j’annonce à ceux qui ne sont pas juifs. Je l’ai aussi présentée aux responsables de l’Église dans une réunion à part. En effet, je ne voulais pas que mon travail d’aujourd’hui et d’hier soit perdu.

3 Mais on n’a même pas obligé Tite, qui était avec moi et qui est grec, à se faire circoncire.

4 Pourtant, des faux frères le voulaient. Ils étaient venus au milieu de nous comme des ennemis. Ils venaient voir comment nous utilisions notre liberté, cette liberté qui nous vient du Christ Jésus. Ils voulaient nous rendre esclaves.

5 Mais nous n’avons pas voulu céder à ces gens-là, même pas un moment, afin de garder pour vous la vérité de la Bonne Nouvelle.

6 Il y avait aussi les responsables de l’Église. D’ailleurs, ce qu’ils étaient, ce n’est pas important pour moi, car Dieu ne fait pas de différence entre les gens. Ces responsables ne m’ont pas obligé à faire quelque chose en plus.

7 Au contraire, ils ont vu ceci : Dieu m’avait demandé d’annoncer la Bonne Nouvelle à ceux qui ne sont pas juifs, et il avait demandé à Pierre de l’annoncer aux Juifs.

8 Dieu a fait de Pierre l’apôtre des Juifs et il a fait de moi l’apôtre de ceux qui ne sont pas juifs.

9 Jacques, Céphas et Jean, sont considérés comme les chefs de l’Église. Eh bien, eux, ils ont reconnu le don que Dieu m’avait fait. Ils nous ont tendu la main, à moi et à Barnabas, pour montrer qu’ils étaient d’accord avec nous. Nous devions partir vers les non-Juifs, et eux, ils devaient aller vers les Juifs.

10 Ils nous ont seulement demandé de nous souvenir des pauvres de leur Église, et je l’ai fait de tout mon cœur.

À Antioche de Syrie, Paul fait des reproches à Céphas

11 Mais quand Céphas est arrivé à Antioche de Syrie, je me suis opposé à lui devant tout le monde, parce qu’il avait tort.

12 En effet, avant l’arrivée de certaines personnes proches de Jacques, Céphas mangeait avec les frères qui ne sont pas d’origine juive. Mais quand les autres sont arrivés, il s’est éloigné, il n’est plus allé avec les non-Juifs, il avait peur des chrétiens qui défendaient les coutumes juives.

13 Tous les autres frères d’origine juive ont été aussi faux que lui, et leur conduite fausse a même entraîné Barnabas !

14 Eh bien, j’ai vu qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de la Bonne Nouvelle. Alors j’ai dit à Céphas devant tout le monde : « Toi, Juif, tu as vécu ici comme ceux qui ne sont pas juifs, tu n’as pas vécu selon la loi de Moïse. Mais maintenant, tu veux forcer ceux qui ne sont pas juifs à faire comme les Juifs ! Pourquoi donc ? »

Juifs et non-Juifs sont sauvés en croyant au Christ

15 Nous, nous sommes des Juifs de naissance ! Nous n’appartenons pas à d’autres peuples, qui ignorent la loi de Dieu !

16 Pourtant, nous le savons, les êtres humains ne sont pas rendus justes parce qu’ils obéissent à la loi de Moïse, mais seulement parce qu’ils croient en Jésus-Christ. Et nous aussi, nous avons cru au Christ Jésus pour être reconnus comme justes. Nous avons été reconnus comme justes en croyant au Christ, et non pas en obéissant à la loi. Non, « personne ne sera juste aux yeux de Dieu en obéissant à la loi ».

17 Nous, nous cherchons à être reconnus comme justes grâce au Christ. Mais si on nous trouve pécheurs, nous aussi, qu’est-ce que cela veut dire ? Que le Christ est au service du péché ? Sûrement pas !

18 En effet, si je retourne à la loi que j’ai abandonnée, je me condamne moi-même.

19 Moi, c’est à cause de la loi que j’ai cessé de vivre pour la loi. Tout ceci est arrivé afin que je vive pour Dieu. Avec le Christ, je suis mort sur la croix.

20 Je vis, mais ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi. Maintenant, ma vie humaine, je la vis en croyant au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui a donné sa vie pour moi.

21 Je ne veux pas rendre inutile ce don de Dieu. En effet, si c’est la loi qui rend juste, le Christ est mort pour rien !

—https://d1b84921e69nmq.cloudfront.net/419/32k/GAL/2-9e7afe6640282e0210ee4cbdb7a1ef4e.mp3?version_id=133—

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 × 5 =