Première lettre aux Corinthiens 10

L’exemple du peuple d’Israël au désert

1 Frères et sœurs chrétiens, je veux vous rappeler ce qui est arrivé à nos ancêtres. Ils ont tous été protégés par le nuage, ils ont tous traversé la mer Rouge.

2 Ils ont tous été baptisés dans le nuage et dans la mer, en étant unis à Moïse.

3 Ils ont tous mangé la même nourriture spirituelle

4 et ils ont bu la même boisson spirituelle. En effet, ils ont bu à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher, c’était le Christ.

5 Pourtant, parmi eux, presque personne n’a plu à Dieu, c’est pourquoi ils sont morts dans le désert.

6 Ces choses-là sont arrivées pour nous servir d’exemples. Alors nous n’aurons pas envie de faire le mal comme nos ancêtres.

7 N’adorez pas les faux dieux, comme certains parmi eux l’ont fait. Les Livres Saints racontent cela : « Le peuple s’est assis pour manger et pour boire. Ensuite, les gens se sont mis debout pour s’amuser. »

8 N’ayons pas une vie immorale en agissant comme certains d’entre eux l’ont fait, et 23 000 sont morts en un seul jour.

9 Ne provoquons pas le Seigneur, comme certains parmi eux l’ont fait, et des serpents les ont fait mourir.

10 Enfin, ne nous plaignons pas, comme certains parmi eux l’ont fait, et l’ange de la mort les a détruits.

11 Ces choses-là sont arrivées à nos ancêtres pour nous servir d’exemples. On les a écrites pour nous avertir, nous qui sommes bientôt arrivés à la fin des temps.

12 C’est pourquoi celui qui se croit solide doit faire attention à ne pas tomber.

13 Toutes les tentations que vous avez rencontrées étaient normales pour des hommes et des femmes. Dieu est fidèle, et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-dessus de vos forces. Quand vous serez tentés, Dieu vous donnera la force de le supporter et le moyen d’en sortir.

Les Corinthiens ne doivent pas aller aux cérémonies en l’honneur des faux dieux

14 C’est pourquoi, mes amis très chers, n’allez pas aux cérémonies en l’honneur des faux dieux !

15 Je vous parle comme à des personnes sages. Jugez vous-mêmes ce que je dis.

16 Nous remercions Dieu pour la coupe de bénédiction. Quand nous la buvons, est-ce que nous n’entrons pas en communion avec le sang du Christ ? Quand nous mangeons le pain que nous partageons, est-ce que nous n’entrons pas en communion avec le corps du Christ ?

17 Il y a un seul pain. Alors, tous ensemble, nous sommes un seul corps, parce que nous mangeons tous un seul pain.

18 Voyez les Israélites : ceux qui mangent des animaux offerts en sacrifice sur l’autel sont en communion avec Dieu.

19 Qu’est-ce que je veux dire ? Que la viande offerte aux faux dieux vaut quelque chose ? Ou bien que les faux dieux valent quelque chose ?

20 Non ! Mais je veux dire que ces sacrifices sont offerts aux esprits mauvais, et non à Dieu. Et je ne veux pas que vous soyez en communion avec les esprits mauvais.

21 Vous ne pouvez pas boire à la fois à la coupe du Seigneur et à la coupe des esprits mauvais. Vous ne pouvez pas prendre part à la fois au repas du Seigneur et aux repas des esprits mauvais.

22 Ou bien, est-ce que nous voulons rendre le Seigneur jaloux ? Est-ce que nous sommes plus forts que lui ?

Agir en tout pour la gloire de Dieu

23 Certains disent : « Tout est permis. » Oui, mais tout n’est pas bon. « Tout est permis », c’est vrai, mais tout ne construit pas la communauté.

24 Personne ne doit chercher son intérêt à soi, mais plutôt celui des autres.

25 Tout ce qu’on vend au marché, mangez-en sans poser de question, avec une conscience tranquille.

26 En effet, tout appartient au Seigneur : la terre et tout ce qu’elle contient.

27 Par exemple, quelqu’un qui n’est pas chrétien vous invite, et vous acceptez son invitation. Alors mangez la nourriture qu’on vous offre, avec une conscience tranquille.

28 Mais on vous dira peut-être : « C’est de la viande offerte en sacrifice aux faux dieux. » Alors, n’en mangez pas, à cause de celui qui vous a dit cela, et pour des raisons de conscience.

29 Je parle de sa conscience à lui et non de la vôtre.

Mais est-ce que la conscience de quelqu’un d’autre va juger ce que je fais librement ? Pourquoi donc ?

30 Quand je mange en remerciant Dieu, je dis merci pour la nourriture. Alors, on ne peut pas dire du mal de moi, à cause de cette nourriture.

31 Donc, quand vous mangez, quand vous buvez, ou quand vous faites autre chose, agissez en tout pour la gloire de Dieu.

32 Ne faites tomber personne dans le péché par votre façon d’agir : ni les Juifs, ni ceux qui ne sont pas juifs, ni l’Église de Dieu.

33 Faites comme moi ! J’essaie de plaire à tous dans toutes mes actions. Je ne cherche pas mon intérêt, je cherche l’intérêt de tous pour qu’ils soient sauvés.

—https://d1b84921e69nmq.cloudfront.net/419/32k/1CO/10-9b94ad72da2e59fad9b28a6f6efb9981.mp3?version_id=133—

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

two × two =